Accueil / Tech / Volkswagen, BMW et Daimler accusés de tests sur des singes et des humains

Volkswagen, BMW et Daimler accusés de tests sur des singes et des humains

image_pdfimage_print

D’après le « New York Times », des singes étaient enfermés pendant qu’on leur faisait respirer la fumée émise par une voiture. Berlin « condamne » ces tests.

Les constructeurs allemands doivent faire face à un nouveau scandale. Après les moteurs diesel, ils affrontent des révélations sur des tests visant des singes et des humains pour mesurer l’impact des émanations du gazole. De telles expériences « sont injustifiables d’un point de vue éthique », a déploré lundi Steffen Seibert, le porte-parole du gouvernement allemand, réclamant des explications des groupes concernés. VolkswagenBMWDaimler et l’équipementier Bosch affrontent deux affaires distinctes mais révélées quasi simultanément, impliquant toutes deux un organisme de recherche qu’ils finançaient, l’EUGT, fermé depuis. Le premier scandale, dévoilé par le New York Times, porte sur des tests menés aux États-Unis sur des singes en 2014, enfermés face à des dessins animés pendant qu’on leur faisait respirer la fumée émise par une Beetle, successeur de la Coccinelle, modèle phare de Volkswagen.

A propos edit-cbs

Regarder aussi

Cadillac CT6 : la BMW série 7 en ligne de mire

Marque de luxe de General Motors, Cadillac entend s’attaquer à l’hégémonie allemande sur le segment …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *