Accueil / A la Une ! / Hamidou Kassé, des sorties controversées et mille et un problèmes au palais

Hamidou Kassé, des sorties controversées et mille et un problèmes au palais

image_pdfimage_print

Le directeur de publication de Rewmi, Quotidien Assane Samb était l’invité de la rédaction de SeneNews. Une occasion pour l’expert en communication de décortiquer les messages des partisans du Président Macky Sall. Selon le spécialiste, il y a trop de cacophonie dans les informations fournies par des communicants au sein du gouvernement.

 

Quelle analyse faites-vous de la déclaration du ministre Hamidou Kassé ?

Le ministre Kassé a tenté de justifier le virement de 250 000 dollars de Aliou Sall par l’argent de consultation sur le plan agricole, peut-être qu’il voulait parler de consultance. L’argent serait donc verser pour cela, mais c’est en porte à faux avec la déclaration de Alliou Sall.

Le frère du président avait dit qu’il n’avait rien reçu de n’importe quelle société que cela soit. C’est déjà une contradiction. Et lorsque le ministre chargé de la communication de la présidence a fait cette déclaration, les proches de Aliou Sall ont réagi par un communiqué pour signaler que c’est faux le patron de AGRITANS n’a rien reçu d’une somme pareille.

Il y a une cacophonie au sommet, une sorte de confusion au niveau gouvernemental et beaucoup de contradictions notées et cela ne fait qu’en rajouter à la confusion générale. La population sera moins édifiée. Ça montre qu’il y a du sérieux dans tout cela malgré tout ce qu’on a pu en dire et ça rend également urgent la nécessité de clarifier ce dossier.

Parce que la cacophonie rend compte d’une forme de panique au sommet de l’Etat. Et qui ne dit rien de bon. La crédibilité du gouvernement est entachée par cette affaire.

Avec une telle déclaration, M. Kassé n’enfonce-t-il pas Aliou Sall et Cie qui ont nié l’existence d’une telle somme ?

Effectivement, si vous dites que vous n’aviez rien reçu, et un de vos proches confirme la réception mais pour autre chose ne fait que confirmer les informations de la BBC. Car la journaliste Mayeni Jones a suivi le versement qui a été fait au nom de AGRITANS. Ce n’est pas un problème d’argent mais de destination.

Pourquoi AGRITANS et pas Pétro-Tim ? Cela ne fait que décrédibiliser davantage le gouvernement dans sa communication par rapport à ce dossier. S’il y a cacophonie à ce niveau. Il faut s’attendre au même problème dans tous les niveaux dans le gouvernement sénégalais. Donc il y a quelque chose de vrai par rapport à la révélation de la BBC.

Et pourquoi une société spécialisée dans l’agriculture encaisserait-elle l’argent venant du pétrole ?

Le fond, c’est comment l’argent venu du pétrole peut atterrir pour des frais de consultance. Et comment sur le justificatif on a parlé de taxe ?

Et le ministre signale qu’il s’agissait d’une consultation. C’est ce qu’on a reproché à Khalifa Sall. Dans cette affaire, on retrouve les même faits. L’argent qui devait être versée au trésor aurait été détourné à d’autres fins.

La déclaration du ministre Kassé n’a-t-il pas donné une autre tournure au dossier ?

Non, il n’a fait qu’enfoncer Aliou Sall. L’affaire est suffisamment grave comme ça. Et n’y a pas encore de réponse sérieuse. Malgré que l’enquête soit diligentée par le procureur.

Serigne Bassirou Gueye dépend de la présidence et du ministre de la justice. Donc rien n’est encore clair, ce ne fait qu’enfoncer le clou, semer davantage la panique et la désolation dans le pays. Dans ce dossier il y a beaucoup de regrets par rapport à la gestion de cette révélation. D’où la nécessité de régler l’affaire ; mais rien n’est encore entamé.

Malgré les convocations au niveau de la DIC. On attend du côté du gouvernement une communication beaucoup plus rationnelle. Une démarche vraiment très scientifique pouvant édifier les Sénégalais. Et sur le plan international, les gens vont analyser les propos des uns et des autres. Et les conclusions seront tirées à propos des cacophonies et des mauvaises fois.

Quelle analyse faites-vous au niveau de nos communicants sur cette affaire ?

Les gens s’amusent avec la communication, c’est par ce qu’elle ne la connaisse pas. Les spécialistes disent que 80% des problèmes sont issus des communications. Si jamais le problème de communication est réglé on parvient à régler les problèmes. Et au Sénégal nous avons un souci de communication. Car n’importe qui n’est pas spécialisé en communication. Et n’importe qui ne peut communiquer sur n’importe quoi.

Et aujourd’hui les gens prennent la parole pour défendre Aliou Sall et le font maladroitement. Le message de Farba Ngom qui est très grave.  Il déclare avoir était corrompus « j’ai reçu de l’argent, j’ai été corrompu, j’ai fait des acte de corruption». Dans un Etat normale sa place serait la prison.

En voulant défendre Aliou Sall pour enfoncer Thierno Alassane Sall,  Farba Ngom a fauté sur le plan de la communication. C’est simplement catastrophique.

 

Source: Senenews.com

A propos Camille Sylla

Regarder aussi

Niger: le Moden Fa Lumana fête son anniversaire sans son président en exil

Au Niger, le parti Moden Fa Lumana a célébré ce dimanche le 9e anniversaire de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *